Des conseils
pour y voir clair

Que pouvez-vous faire avec un revenu inattendu?

Vous venez de recevoir un cadeau du ciel! Voici les meilleures stratégies pour gérer un revenu inattendu

Un revenu inattendu peut prendre la forme, par exemple, d’un billet de loterie gagnant ou d’un héritage imprévu. Avant que vous ne jetiez votre dévolu sur un téléviseur neuf à la fine pointe de la technologie, rappelez-vous qu’il existe des stratégies pour profiter au mieux d’une entrée d’argent imprévue.

Richard Thaler, professeur lauréat du prix Nobel d’économie comportementale à la Chicago Booth School of Business, est à l’origine de la « comptabilité mentale » (article en anglais), une théorie qui prétend expliquer la façon dont les consommateurs dépensent et catégorisent leur argent. Il s’avère que ceux-ci sont bien moins susceptibles de regarder à la dépense dans le cas de sommes inattendues, car ils ne les classent pas dans leur budget normal; pour eux, c’est de l’argent de poche, facile à dépenser. À titre d’exemple, une personne qui reçoit une augmentation de salaire de 200 $ ne s’achètera pas nécessairement un nouvel appareil électronique, mais est susceptible de s’en procurer un si elle gagne la même somme. Mieux vaut donc considérer une rentrée d’argent inattendue comme un revenu pour moins succomber aux achats impulsifs.

Placez votre argent

Ne tombez pas dans le piège de la comptabilité mentale. Faites fructifier votre argent en attendant d’avoir identifié la meilleure façon de la mettre à profit selon votre situation financière. Il est si facile de dépenser de l’argent comptant ou d’en retirer d’un compte chèques. Au lieu de cela, investissez votre argent dans un véhicule d’épargne ou de placement où il vous sera plus difficile de le retirer pour une dépense irréfléchie. Par exemple, il peut s’agir d’un compte d’épargne libre d’impôt (CELI), un certificat de placement garanti de 30 jours (CPG) ou un fonds du marché monétaire. Avant d’investir dans un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) pour recevoir un remboursement d’impôt, n’oubliez pas que les retraits d’un REER sont imposés comme revenu au taux d’imposition marginal et qu’il y aura une retenue d’impôt lors du retrait (de 10 à 30 % selon le montant).

Demandez à un expert

Consultez un conseiller financier pour qu’il vous aide à établir vos priorités et à optimiser votre argent en fonction de votre portrait financier. Si vous adhérez à un régime collectif de retraite avec votre employeur, vous pouvez communiquer avec le fournisseur de services pour obtenir l’avis d’un conseiller financier. La famille ou les amis se révèlent aussi parfois des ressources intéressantes.

Évaluez votre situation financière

Tenez compte d’où vous en êtes dans votre vie. Vous épargnez pour une première maison? Mieux vaut utiliser votre rentrée d’argent pour la mise de fonds. Les dettes s’accumulent sur votre carte de crédit? Remboursez celles sur les cartes dont le taux d’intérêt est le plus élevé pour redorer votre cote de crédit et soulager votre situation financière. Si vous avez des enfants ou des petits-enfants, pourquoi ne pas inscrire chacun d’eux à un régime enregistré d’épargne-études (REEE) pour financer le coût de leurs études postsecondaires? Avez-vous un prêt étudiant ou hypothécaire à rembourser? Le versement d’une somme forfaitaire rembourse directement le capital, tandis que les mensualités s’appliquent d’abord aux intérêts courus.

Si vous approchez de la retraite, mieux vaut peut-être ne pas déposer tous vos fonds dans un REER. Vous devez vérifier si l’impôt épargné par la contribution au REER dépasse l’impôt que vous paierez lorsque vous retirerez vos économies du REER à la retraite. La somme supplémentaire peut servir à acheter une rente si vous croyez épuiser vos économies avant votre décès ou si vous souhaitez avoir un revenu de retraite garanti. Vous pourriez aussi profiter des droits inutilisés de cotisation à un CELI, puisque les sommes retirées, exemptes d’impôt, n’affecteront pas le calcul des prestations fondées sur le revenu comme la Sécurité de la vieillesse et les prestations pharmaceutiques.

Épargnez une portion des sommes

Comment ferez-vous pour payer en cas de réparation majeure sur votre maison ou votre voiture, ou de maladie soudaine? L’épargne dans un CELI vous protège contre les ennuis que procurent les coûts inattendus, et le retrait des fonds plus tard n’entraîne aucune répercussion fiscale.

Dépensez

Oui, oui, vous avez bien lu. Certes, il est mal avisé de dilapider son argent, mais le fait de se garder de l’argent de poche aide à gérer de façon plus responsable son budget. Ne perdez pas la tête pour autant. Dépensez en règle générale 5 à 10 % de votre revenu.


Partager :