Je veux commencer
à planifier

Vous souhaitez commencer à planifier votre retraite et vous vous demandez par où débuter. Connaître et comprendre certains concepts financiers liés à la retraite constitue un bon point de départ.

Les régimes publics comme le programme de la Sécurité de la vieillesse, le Régime de rentes du Québec et le Régime de pensions du Canada constitueront votre revenu de base à la retraite.

Régimes publics

Premier pilier : Pension de la Sécurité de vieillesse (PSV)

La pension de la Sécurité de la vieillesse est une prestation mensuelle versée aux Canadiens. Vous y êtes admissibles à partir de 65 ans si vous avez un statut légal au Canada et avez résidé au pays pour une période d’au moins 10 ans depuis votre 18e anniversaire.

Le montant de votre pension est déterminé selon le nombre d’années que vous avez résidé au Canada après l’âge de 18 ans.

Vous pouvez reporter le versement de votre PSV jusqu’à concurrence d’un maximum de 60 mois (5 ans). Le montant de votre PSV sera alors bonifié pour chaque mois de report. Le report de votre PSV peut s’avérer une option avantageuse si vous avez un revenu supérieur au montant maximal établi pour l’année puisque vous devrez rembourser une partie ou la totalité de votre pension. En reportant le versement de votre PSV jusqu’à ce que vos revenus soient moins élevés, vous réduirez ainsi l’impôt à payer.

Les bénéficiaires de la PSV qui ont un faible revenu et qui vivent au Canada ont droit au Supplément de revenu garanti, une prestation mensuelle non imposable.

Si vous êtes admissible à l’inscription automatique, Service Canada vous fera parvenir une lettre d’avis au plus tard à la fin du mois suivant votre 64e anniversaire. Si vous ne recevez pas cet avis, vous devez alors faire une demande par écrit pour recevoir la PSV.

Second pilier :

A. Régime de rentes du Québec (province de Québec)

Le Régime de rentes du Québec est disponible à compter de 60 ans. Toutefois, l’âge que vous choisissez pour commencer à recevoir votre rente a un effet sur vos revenus pour le reste de votre vie :

  • La rente est réduite pour chaque mois à partir duquel elle vous est versée avant vos 65 ans.
  • La rente est bonifiée pour chaque mois où vous la retardez à partir de vos 65 ans. À l’âge de 70 ans, vous devez toutefois demander votre rente.

Tout au long de votre vie professionnelle, vous cotisez au RRQ. Le montant de vos prestations est établi en fonction des revenus gagnés pendant votre carrière et de l’âge auquel vous commencez à recevoir une rente.

Vous pouvez faire votre demande de rente de retraite dès l’âge de 60 ans, ou un à trois mois avant la date à laquelle vous désirez recevoir votre premier versement.

B. Régime de pensions du Canada

Le Régime de pensions du Canada (RPC) est en vigueur partout au Canada, sauf au Québec, où des prestations similaires sont offertes par le Régime de rentes du Québec (RRQ). La pension de retraite du RPC est une prestation mensuelle versée aux Canadiens admissibles qui en font la demande.

Tout au long de votre carrière, vous cotisez au RPC. Le montant des prestations que vous recevez dépend du montant des cotisations versées au RPC et du nombre d’années au cours desquelles vous avez cotisé au moment où vous devenez admissible.

Vous pouvez présenter une demande de pension à l'âge de 65 ans ou commencer à recevoir une pension réduite dès l'âge de 60 ans. Vous pouvez également retarder votre pension du RPC jusqu’à l’âge de 70 ans. Votre prestation sera alors bonifiée.

Le saviez-vous?


  • Le montant des prestations des régimes publics est indexé chaque année.
  • Les prestations des régimes publics constituent un revenu imposable.
  • Si vous avez travaillé au Canada et résidez maintenant à l’extérieur du pays, vous conservez tous les droits que vous avez acquis en vertu des régimes gouvernementaux et vous pouvez demander une pension au régime de votre dernière province de résidence au Canada.

Les régimes publics sont-ils suffisants ?

Pour avoir un niveau de vie confortable à la retraite, il vous faudra toutefois ajouter d'autres épargnes à ces régimes publics, qui visent à assurer un revenu minimum de base à la retraite. Si vos revenus sont élevés avant votre retraite, vous devrez investir davantage dans un régime de retraite privé.

Régimes privés de retraite

De nombreux employeurs offrent des régimes de retraite à leurs employés.

Il existe différents types de régimes :

  • Les régimes à cotisations et à prestations déterminées
  • Le régime enregistré d'épargne-retraite (REER) collectif
  • Le régime de participation différée aux bénéfices (RPDB)
  • Le régime volontaire d’épargne-retraite (RVER – au Québec seulement)
  • Les régimes complémentaires de retraite (RCR)

Les revenus de retraite que vous recevez en vertu d’un régime privé sont imposables.

Si vous participez à un régime privé, informez-vous sur ses modalités avant d’entreprendre votre planification financière de la retraite.

Épargne personnelle

L’argent que vous épargnez au cours de votre vie vous servira à compléter vos revenus de retraite. Au moment de la retraite, vous pourrez retirer graduellement les sommes qu’il vous faut pour maintenir votre niveau de vie. Les sommes dont vous disposerez à votre retraite dépendent de l’argent que vous aurez mis de côté au fil des années. Il existe divers moyens pour épargner en prévision de la retraite. Les plus fréquents sont le régime enregistré d'épargne-retraite (REER) et le régime volontaire d’épargne-retraite (RVER – au Québec seulement).

Vous avez besoin d’accompagnement pour augmenter votre épargne personnelle? Trouvez un conseiller.

Au Canada, l’âge d’admissibilité à la retraite est fixé à 65 ans dans les régimes publics et dans la plupart des régimes privés. Il y a toutefois d’autres scénarios possibles.

Avant 60 ans

  • Si vous bénéficiez d’un régime de retraite fourni par votre employeur, vous pourriez avoir droit à une retraite anticipée. La prestation que vous recevrez sera ajustée à la baisse afin de tenir compte du fait que vous recevrez votre rente sur une plus longue période de temps.
  • L’épargne personnelle est la seule autre source de revenus disponible.

Entre 60 et 64 ans

  • Au Québec, le Régime de rentes du Québec (RRQ) devient disponible. Pour le reste du Canada, l’équivalent est le Régime de pension du Canada (RPC). Si vous choisissez de commencer à recevoir vos prestations avant l’âge de 65 ans, vous n'en toucherez qu'un pourcentage, à vie.
  • Si vous bénéficiez d’un régime de retraite fourni par votre employeur, vous pourriez avoir droit à une retraite anticipée. La rente que vous recevrez sera probablement ajustée à la baisse afin de tenir compte du fait que vous recevrez votre rente sur une plus longue période de temps.

À partir de 65 ans

  • Tous les régimes d’aide gouvernementaux sont disponibles et offerts sans pénalité.
  • Vous pouvez choisir de différer vos prestations gouvernementales jusqu’à l’âge de 70 ans.
  • Si vous bénéficiez d'un régime de retraite fourni par votre employeur, vous aurez droit à la totalité de la rente prévue.

Si vous envisagez de prendre votre retraite tôt, prenez le temps de considérer les incidences sur votre épargne

  • Vous épargnerez moins longtemps.
  • Votre épargne générera du rendement pendant moins d'années (votre argent aura donc moins fructifié).
  • Vous devrez assumer l'augmentation du coût de la vie sur plusieurs années (soit toutes vos années à la retraite).
  • Vous devrez vivre plusieurs années avec votre épargne (avec l’espérance de vie qui augmente sans cesse, vous pourriez épuiser votre épargne).

Pour vous faire accompagner et trouver réponse à vos questionnements, communiquez avec nous.

Les experts en planification financière estiment qu’il vous faut prévoir un revenu à la retraite correspondant à environ 70 % du salaire brut que vous touchiez avant la retraite pour maintenir votre niveau de vie.

Un revenu inférieur à celui de votre revenu d’emploi actuel sera suffisant à la retraite puisque de nombreuses dépenses diminueront ou seront éliminées :

  • Dépenses liées à l’emploi : cotisations à l’assurance emploi, au régime des rentes du Québec ou au Régime de pensions du Canada, cotisations professionnelles ou syndicales, primes d’assurances collectives, etc.
  • Dépenses liées au mode de vie : coûts de transport et d’habillement, remboursement du prêt hypothécaire, enfants à charge, etc.
  • Dépenses liées aux impôts : diminution des revenus imposables, crédit pour revenus de pension, crédit en raison de l’âge, etc.
  • Épargne pour la retraite : cotisations au régime de retraite de l’employeur, REER, CELI, etc.

Les régimes gouvernementaux comme le Régime de pensions du Canada, la pension de la Sécurité de vieillesse et, au Québec, le Régime de rentes, constitueront seulement un revenu de base auquel vous devrez nécessairement ajouter d’autres épargnes. Plus vos revenus sont élevés avant votre retraite, moins les régimes publics suffiront pour les remplacer. Si cela est votre cas, les sommes que vous devrez investir dans un régime de retraite privé devront donc être plus substantielles si vous souhaitez disposer d'un revenu à la retraite correspondant à 70 % de votre salaire.

Un remplacement du revenu de 70 % pour tous ?

Il faut voir la règle du 70 % comme une règle générale. Cependant, selon le style de vie que vous souhaitez à la retraite (voyages, loisirs, gâteries) et selon votre situation personnelle, le montant auquel correspond ce pourcentage pourrait être trop élevé ou trop bas pour vous. N’oubliez pas de penser aux imprévus et de prendre en considération la durée estimée de votre retraite.

Budgéter pour y arriver

Les raisons sont nombreuses de faire un budget. Les projets que vous planifiez pour la retraite constituent une façon très positive d'aborder le sujet. Votre budget est un outil qui vous permettra de garder le cap sur vos objectifs.

Utilisez nos outils de suivi et de planification pour évaluer votre progression par rapport à vos objectifs de retraite et faire évoluer votre stratégie d’épargne.