Des conseils
pour y voir clair

Ce que vous devez savoir lorsque vous devenez un aidant naturel

Votre vie bascule lorsque vous devenez un aidant naturel. Voici quelques informations qui vous seront utiles.

Vous pourriez un jour avoir à assumer le rôle d’aidant naturel pour votre conjoint ou vos parents âgés. Voici quelques éléments à garder à l’esprit.

Le cadre juridique

Procuration

Pour prendre des décisions pour votre conjoint ou vos parents, il vous faut une procuration, soit une autorisation légale écrite par laquelle vos proches vous désignent mandataire pour décider en leur nom. Le notaire prépare généralement ce document en même temps que le testament (qu’ils ont déjà rédigé, n’est-ce pas?).

Procuration relative au soin de la personne

Ce type de procuration permet à un mandataire de prendre des décisions concernant les soins de santé d’un proche si ce dernier est incapable de le faire. Il comprend les décisions relatives aux soins médicaux, aux interventions médicales, au logement, à l’habillement et à d’autres aspects de sa vie personnelle.

Testament euthanasique

Votre proche désire-t-il être intubé ou faire l’objet de mesures d’acharnement thérapeutique, même s’il n’y a aucun espoir de guérison, ou préfère-t-il simplement ne pas être réanimé? Désire-t-il faire un don d’organes? Le testament euthanasique répond pour lui lorsqu’il est incapable de le faire.

Procuration temporaire relative aux biens

La procuration temporaire comporte une date de début et une date de fin et s’applique pour des tâches particulières, telles que le paiement des factures, la gestion des placements, l’entretien d’un bien immobilier, la gestion fiscale, etc. Elle est prévue pour les périodes où une personne n’est pas en mesure de gérer ses affaires.

Procuration perpétuelle relative aux biens

La procuration perpétuelle permet au mandataire de s’occuper de tous les biens, des questions financières, des assurances, des dépôts et des paiements de la personne ayant signé la procuration, ainsi que de présenter des demandes de prestations. Ses termes peuvent être aussi larges que spécifiques, selon les besoins. La procuration perpétuelle reste en vigueur jusqu’à ce qu’elle soit révoquée ou jusqu’au décès du signataire. Dans l’éventualité où la procuration perpétuelle prendrait fin à la suite d’un décès, un exécuteur testamentaire doit être nommé afin de prendre la succession en charge, car le mandataire n’a plus l’autorité après le décès.

L’importance d’avoir un testament

Votre être cher détient-il un testament valide? Si une personne meurt « intestat » (sans testament), un tribunal désignera un liquidateur et les biens seront distribués conformément à une formule provinciale, qui varie d’une province à l’autre. Ces règles déterminent qui est considéré comme faisant partie de la famille et qui obtient quoi, ce qui peut être très différent des dernières volontés du défunt.

Un testament à faire soi-même (cases à cocher) peut ne pas respecter les lois en existence dans la province de résidence de votre être cher et il pourrait être contesté ou invalidé. Un bon nombre des testaments à rédiger soi-même sont fondés sur les lois successorales américaines. C’est de l’argent bien placé que de demander à un avocat ou à un notaire de rédiger votre testament.

Points à prendre en considération dans le cadre de la rédaction d’un testament :

  • Le testament désigne-t-il un conjoint comme bénéficiaire? Dans l’affirmative, tous les biens dans la succession seront alors transférés au conjoint sans qu’il n’ait à payer l’impôt. Cependant, s’il n’y a aucun conjoint, ou si le testament désigne un bénéficiaire différent, il y aura alors une « disposition réputée » de tous les biens – ils sont considérés avoir été vendus à une juste valeur marchande à la date du décès – et tout gain sera assujetti à l’impôt sur les successions. Par exemple, un chalet, qui a été la propriété de la famille pendant des décennies (et qui n’est pas votre résidence principal) et qui a pris de la valeur au fil des ans, pourrait donner lieu à un gain en capital.
  • Le liquidateur de votre succession est responsable de remplir les déclarations de revenus et d’acquitter l’impôt exigible. Le liquidateur peut également obtenir un certificat de décharge de l’Agence du revenu du Canada aux fins d’indiquer que tous les impôts en souffrance ont été réglés. À ce moment-là, le liquidateur peut distribuer légalement le reliquat des biens aux bénéficiaires.
  • La personne désignée comme liquidateur dans le testament est-elle encore en mesure d’assumer cette responsabilité? Est-ce une personne digne de confiance? Cette personne réside-t-elle au Canada? En vue d’éviter des conséquences fiscales défavorables, il est préférable que le liquidateur désigné dans le testament soit un résident canadien aux fins de l’impôt sur le revenu (il doit résider au Canada pendant plus de 182 jours au cours d’une année civile).
  • Le testament désigne-t-il un tuteur pour tout enfant mineur ou personne à charge ayant une déficience physique ou mentale? Existe-t-il des dispositions financières adéquates pour les besoins futurs?
  • Les familles reconstituées peuvent engendrer des complications. Vos êtres chers ont-ils un ex-conjoint ou des enfants d’une relation antérieure? Y a-t-il des dispositions dans l’entente de séparation ou le jugement de divorce à prendre en considération, dont des arrangements financiers pour les enfants à charge?
  • Faites une liste de tous les biens, y compris les biens immobiliers, les polices d’assurance vie, les placements et autres éléments d’actif et apportez cette liste lors de la réunion avec un notaire ou avocat spécialisé dans les testaments et les successions. S’il y a des legs spéciaux, comme des objets de famille ou des oeuvres d’art destinés à des personnes en particulier, faites une liste et apportez-la avec vous. Indiquez le nom, l’adresse et l’âge de tout bénéficiaire.
  • Si des enfants mineurs sont les bénéficiaires, les biens dont ils héritent devront être détenus en fiducie jusqu’à ce qu’ils atteignent la majorité. Le testament peut également indiquer l’âge auquel les enfants, même les enfants non mineurs, peuvent hériter des biens.
  • Vérifiez les désignations de bénéficiaire à l’égard de toutes les polices d’assurance en vue de vous assurer qu’elles soient à jour. Il est arrivé plus d’une fois où un ex-conjoint a reçu une manne financière parce qu’une désignation de bénéficiaire au titre d’une police d’assurance n’avait pas été mise à jour. Vérifiez soigneusement en vue de vous assurer que la désignation ne faisait pas partie d’une entente de divorce ou de séparation.
  • Si vous désignez un bénéficiaire au titre de votre assurance vie ou de comptes enregistrés (REER, FERR, CELI), ces biens sont généralement transmis aux bénéficiaires en dehors de la succession et ne sont pas soumis à des frais d’homologation. Songez à désigner un deuxième bénéficiaire ou un bénéficiaire subsidiaire au cas où le bénéficiaire principal meurt avant vous.
  • Y a-t-il des dons de bienfaisance à effectuer? Vous devrez préciser le montant, ainsi que le nom au complet et l’adresse de l’organisme de bienfaisance.

La prise de dispositions finales

  • Quel genre de funérailles/d’inhumation/commémoration votre être cher tient-il à avoir? Un lot a-t-il été acheté au cimetière? Les arrangements de services funéraires ont-ils été payés d’avance? Demandez-le et écrivez-le. Indiquez les détails pour les fleurs, la commémoration ou les dons de bienfaisance, la musique préférée, les lectures et ainsi de suite. Si vous pouvez avoir une rencontre de famille où tout le monde est présent, c’est encore mieux. Le fait d’avoir des directives claires rend la prise de décisions plus simple à un moment difficile et évite les disputes familiales pour savoir si maman voulait à cercueil ouvert ou si papa voulait de la cornemuse. Ces renseignements peuvent être informels et ne font pas partie du testament.

La réalité

Du jour au lendemain, vous devrez tout savoir sur les médicaments, les rendez-vous médicaux, les finances, l’équipement, les spécialistes, les possibilités de soins de longue durée et ainsi de suite, sans parler des listes d’attente, des formulaires à remplir et des critères à respecter. Il faudra peut-être rénover ou vous procurer un nouveau véhicule permettant la prise en charge d’un fauteuil roulant ou d’un déambulateur.

Profitez de toute l’aide que vous pouvez obtenir. Les cabinets de médecin et les organismes de soins aux personnes âgées peuvent vous diriger vers des ressources communautaires pour obtenir certains services, notamment des conducteurs bénévoles, des services de soutien à domicile et la livraison de repas. Essayez d’assister aux rendez-vous médicaux de la personne dont vous avez la charge pour suivre l’évolution de son état de santé et partagez les autres responsabilités avec des membres de la famille ou des amis. Vous apprécierez le service de livraison à domicile de votre épicier.

Votre pharmacien peut-il emballer dans une même plaquette alvéolée les médicaments à prendre à heures fixes chaque jour pour faciliter la gestion des médicaments? (Vous saurez ainsi, d’un simple coup d’œil, si une dose a été oubliée.) Votre pharmacien offre-t-il un service de livraison? L’ergothérapeute, l’assistant social et le physiothérapeute font-ils le service à domicile? N’hésitez pas à le demander. Le temps devient soudainement plus précieux, et vous voudrez saisir chaque occasion de préserver votre énergie et de ménager la personne que vous aidez.

La santé mentale et émotionnelle

Fatigue de l’aidant naturel

C’est souvent sans formation médicale ni préparation et avec une vie déjà bien remplie qu’on devient un aidant naturel.

Les signes de fatigue chez l’aidant naturel :

  • Éloignement des proches
  • Perte d’intérêt envers ses activités préférées
  • Fatigue extrême
  • Changements de ses habitudes d’alimentation ou de sommeil
  • Maladies qui perdurent
  • Sentiment de désespoir
  • Pensées suicidaires ou autodestructrices

Que faire pour l’éviter?

  • Parlez à un ami en qui vous avez confiance. Ayez une personne fiable à qui raconter les désagréments de votre vie d’aidant naturel; c’est crucial. Si vous ne pouvez laisser seule la personne dont vous avez la charge, demandez à votre ami d’apporter le café et trouvez un endroit tranquille où bavarder, même si ce n’est que sur le perron.
  • Parlez à un professionnel. Il n’y a aucune honte à demander de l’aide et du soutien. Vous ne pouvez prendre soin de la personne dont vous avez la charge si vous n’allez pas bien.
  • Faites quelque chose pour vous. Même si ça peut sembler égoïste, prendre d’abord soin de vous vous permettra de continuer à prendre soin de l’autre. Prenez du temps pour vous, ne serait-ce que vous asseoir 10 minutes sur le balcon pour lire un chapitre de votre livre ou feuilleter un magazine.
  • Prenez une pause. Quelqu’un peut-il prendre votre relève pour une fin de semaine? Plusieurs établissements de soins de longue durée ont des lits réservés aux soins de relève pour un jour ou deux. Quelques fois, reporter vos tâches d’une heure ou deux pour vous accorder du temps à vous peut aussi vous aider.
  • Soyez bon avec vous-même. Il est difficile de voir son invincible mère se transformer en une vieille dame frêle sous ses yeux et normal d’avoir du chagrin en constatant qu’elle n’est plus la personne qu’elle a déjà été.
  • Respirez. Rappelez-vous qu’il est aussi difficile pour l’autre de devoir dépendre de vous, même si vous êtes parfois la première personne à pâtir de cette frustration. Inspirez profondément, comptez jusqu’à dix, puis expirez en comptant de nouveau jusqu’à dix. Répétez quelques fois cet exercice. Les mots durs auront alors un moins gros impact sur vous.

Les ressources

Organismes communautaires

  • Si vous prenez soin d’une personne atteinte d’un cancer, la Société canadienne du cancer est une mine de renseignements pratiques. Elle exploite des centres de service partout au Canada. Consultez la section « Soutien et services » de son site cancer.ca.
  • Vous trouverez des ressources, du soutien, des conseils et de l’information auprès de la Société Alzheimer du Canada. Consultez la section « Nos services » de son site alzheimer.ca.
  • Elder Care Canada fournit des renseignements et du soutien aux enfants adultes qui prennent soin de leurs parents âgés. L’organisme fournit de l’information sur plusieurs sujets tels que les discussions avec ses parents, la mise en place des soins à domicile et la préparation d’une maison pour la revente. eldercarecanada.ca

Aide gouvernementale

  • Le programme de prestations d’assurance-emploi pour soignants est un programme fédéral qui permet à un aidant naturel de s’absenter de son travail pour une durée pouvant atteindre 26 semaines (6 mois) afin de fournir des soins à un membre de sa famille qui risque de mourir. Il s’agit d’un programme géré par l’assurance-emploi qui vous permet de toucher des prestations pendant que vous prenez soin d’un proche.
  • Vous pourriez avoir le droit de demander un montant pour aidants familiaux et un crédit d’impôt pour personnes handicapées dans votre déclaration de revenus. Vous devez d’abord remplir les formulaires appropriés, qui doivent ensuite être approuvés. Informez-vous auprès d’un conseiller financier pour connaître la marche à suivre.
  • Vous pourriez être admissible au crédit d’impôt pour l’accessibilité domiciliaire, un crédit d’impôt fédéral pouvant atteindre 10 000 $ pour des rénovations que vous devez apporter à votre domicile pour en améliorer l’accessibilité.
  • Le site du Chercheur de prestations du Canada vous aide à chercher des prestations des gouvernements fédéral et provinciaux adaptées à votre situation particulière.

Autres ressources

  • Le programme d’adaptation résidentielle et de véhicule de La Marche des dix sous de l’Ontario offre aux résidents de l’Ontario jusqu’à 15 000 $ pour apporter des modifications d’accessibilités à une résidence ou à un véhicule. La Marche des dix sous du Canada fournit aussi une liste de programmes similaires par province.
  • Demandez à votre médecin de famille, à votre hôpital ou à un centre de santé de votre région de vous fournir une liste des groupes de soutien, des services de consultation, des programmes de soins de relève et de toute autre ressource qui pourrait vous être utile.

Partager :